Discours austéritaires : histoire, diffusion et enjeux démocratiques

n° 166 / 2019
Édité par Thierry Guilbert, Frédéric Lebaron, Ricardo Penafiel

Format 15 x 23 cm
Édition Première édition
Éditeur Éditions de la Maison des sciences de l’homme, Paris
Support Livre broché
Nb de pages 228 p.
ISBN-10
2-7351-2473-8

ISBN-13
978-2-7351-2473-2

GTIN13 (EAN13) 9782735124732

Nous nommons discours austéritaires les discours qui visent à favoriser la mise en oeuvre et/ou l’adhésion à ces mesures, sans présumer de leur filiation idéologique, de leur origine ou de leur contexte d’apparition. Nous considérons par ailleurs que les discours austéritaires font partie des discours économiques pour une double raison : ils ressortissent tout d’abord, plus ou moins directement, du champ de l’économie académique ou de l’action de l’économie politique et ils visent ensuite à créer des représentations collectives de l’état économique d’un territoire dans le but d’établir des normes aux actions ou aux conduites des agents (Guilbert & Lebaron op. cit.). Nous faisons l’hypothèse – et c’est l’une des fonctions de ce dossier que de la vérifier – que ces discours austéritaires, qui accompagnent et instituent cette politique, devraient en toute logique, tout à la fois, se situer dans la continuité des discours économiques d’avant la crise et marquer une inflexion.
L’objet de ce dossier est donc d’étudier ce discours récent et contemporain dans des institutions, des champs, des territoires, des terrains et des temporalités différentes. Autrement dit, il s’agit de comprendre comment ce discours s’inscrit et s’actualise dans des contextes divers afin d’en percevoir les points communs et les adaptations – sa « formidable capacité de résilience » (Canut & Bonnet 2017). L’approche méthodologique comporte donc une forte dimension empirique (de type bottom-up), laquelle postule à la fois une forme d’hétérogénéité de ce discours et une certaine cohérence doctrinale ou
idéologique.